18.12.2018

Atteindrons-nous la neutralité climatique en 2050 ? Des experts en énergie scrutent l'avenir.

L'Union européenne vise la neutralité climatique d'ici à 2050. Mais quels sont les efforts nécessaires pour atteindre cet objectif ? Le magazine de reportage Z-Energy de Canal Z a cherché des réponses auprès de quatre experts du secteur de l'énergie. Ils ont interrogé Rudy Van Beurden (Gas.be), Stephen Harkin (Delta-ee), Bram Claeys (ODE) et Jos Delbeke (ancien directeur de la Commission européenne).
 
En tant que président de Gas.be, Rudy Van Beurden le sait mieux que quiconque : la neutralité carbone peut avoir différentes interprétations. Il est convaincu que le gaz jouera un rôle important, en tant qu’énergie de transition, dans le bouquet énergétique futur.
Que ce soit sous la forme de gaz naturel, de biogaz, de gaz synthétique ou même d'hydrogène. Les applications destinées au stockage et au transport de l'énergie retiennent également toute son attention.
 
Actuellement, le gaz naturel reste la principale source de chauffage pour la majorité des ménages belges. Mais selon Stephen Harkin de Delta-ee, une évolution est en marche. Il fait allusion au remplacement des chaudières à gaz sans condensation et des équipements moins efficaces par des appareils plus économiques. A partir de 2030, il s'attend également au succès croissant des solutions hybrides (chaudières à gaz combinées à des énergies renouvelables) et des appareils électriques. Qu’en sera-t-il réellement ? Cela dépendra beaucoup des choix politiques, des subventions mises en place et de la rapidité avec laquelle nous adopterons les nouvelles technologies.
 
Le gaz restera également une source d'énergie importante pour l'industrie, selon Bram Claeys d'ODE. Il songe particulièrement aux secteurs liés au transport lourd. Toutes les entreprises devront cependant axer leurs efforts sur l'écologisation de leur approvisionnement énergétique. Et c'est précisément la direction prise par Rudy Van Beurden avec Gas.be. Selon lui, le gaz vert possède un énorme potentiel, bien qu’il n’envisage pas le gaz comme une solution unique mais plutôt comme l'une des nombreuses réponses à la question énergétique.
 
Voir le reportage complet ci-dessous!