24.09.2019

La conduite au CNG ne cesse de croître en popularité.

La conduite au gaz devient toujours plus populaire. Les avantages écologiques, fiscaux et socio-économiques du CNG incitent un nombre croissant de particuliers et de professionnels à faire le choix d’une mobilité plus verte.

Les Belges sont toujours plus nombreux à rouler au gaz.
« Il y a cinq ans, nous comptions à peine 650 véhicules CNG. Aujourd’hui, le cap des 17 000 véhicules a déjà été atteint », fait observer Geert Degroote, directeur général de PitPoint. La filiale de Total multiplie les installations de pompes CNG dans les stations-service. Un choix d’autant plus logique que le carburant gaz participe à la réalisation des objectifs climatiques et à l’amélioration de la qualité de l’air. PitPoint, qui dispose aujourd’hui de 20 stations CNG, compte bien doubler ce chiffre au cours des deux prochaines années.
 
L’entreprise de logistique bruxelloise Sumy, active dans le secteur alimentaire, a déjà fait le choix du CNG pour sa flotte. Avec pour objectif de servir ses clients dans le respect de l’environnement comme l’explique Hinde Boulbayen, la Mobility Manager de l’entreprise. « Nous avons opté pour le CNG parce qu’il nous permet de réduire considérablement nos émissions de particules et de CO2. Par ailleurs les moteurs au gaz sont nettement plus silencieux, un bel atout pour nos livraisons nocturnes. »

Les avantages de la propulsion au CNG sont aussi appréciés des particuliers que des professionnels. Quant au biogaz, il représente une option d’avenir encore plus intéressante. « Rouler au bio-CNG permettra de réduire jusqu'à 100 % ses émissions de CO2 » fait remarquer Didier Hendrickx, Public Affaires Manager de Gas.be.
 
Découvrez ci-dessous le reportage complet de Z-Energy diffusé sur Canal Z.

Rouler au CNG est de plus en plus populaire. Les avantages écologiques, fiscaux et commerciaux du CNG convainquent chaque jour particuliers et professionnels d'opter pour une mobilité plus verte.

De plus en plus de Belges roulent au CNG.
"Il y a cinq ans, nous comptions 650 véhicules au GNC. Aujourd'hui, nous avons déjà franchi la barre des 17 000 ", déclare Geert Degroote, directeur de Pitpoint. La filiale de Total investit dans un réseau croissant de pompes CNG dans leurs stations-service. Un choix logique, car le gaz est un combustible qui contribue à atteindre les objectifs climatiques et à améliorer la qualité de l'air. Pitpoint compte actuellement 20 stations-service et espère doubler ce nombre au cours des deux prochaines années.

Sumy à Bruxelles, un acteur de la logistique dans le secteur alimentaire, est passé à une flotte CNG.
L'entreprise veut servir ses clients d'une manière respectueuse de l'environnement. Hinde Boulbayem, responsable de la mobilité, explique le choix du gaz : "Nous avons opté pour le CNG parce qu'il réduit considérablement nos émissions de particules et de CO2. De plus, les moteurs à gaz sont beaucoup plus silencieux, ce qui est un beau bonus pour nos livraisons nocturnes."

Tant les particuliers que les professionnels profitent de plus en plus des avantages des moteurs CNG. À l'avenir, le biogaz sera, espérons-le, une option encore meilleure. "Le ravitaillement en bio-CNG émettra jusqu'à 100 % moins de CO2 ", explique Didier Hendrickx, PA-Manager chez Gas.be.

Regardez ci-dessous le reportage Z- ENERGY de Canal Z du 24 septembre 2019.

CO2 vervuiling Rijden op CNG