11.09.2019

Croisières vertes : l'industrie maritime s'engage en faveur du développement durable

La durabilité est un critère toujours plus important pour les vacanciers qui font le choix de leur destination. Confrontés à cette vague verte, les moyens de transport traditionnellement polluants s’efforcent eux aussi de devenir plus écologiques. Dans le secteur du tourisme maritime, un certain nombre de paquebots qui entreront en service cette année et l'année prochaine navigueront plus écologiquement que jamais auparavant. Une évolution due en partie au passage au GNL.
 
Avec quelque 28,2 millions de voyageurs en 2018 et 1,5 milliard de voyages individuels par an, les croisières représentent 2% de l'industrie touristique mondiale. Et les paquebots traditionnels sont incontestablement de grands pollueurs. Leur fioul émet de grandes quantités de CO2 mais aussi d’oxyde de soufre et des métaux lourds. L'industrie maritime qui semble à présent prendre le problème en compte s'est récemment fixé l’objectif de réduire ses émissions de 40 % à l’horizon 2030. Cette réduction sera réalisée, entre autres, par la mise en service de paquebots propulsés au gaz naturel liquéfié ou GNL.
 
La législation internationale exige que la teneur maximale autorisée en soufre émise par les navires soit ramenée de 3,5 % à 0,5 % à partir de 2020. Dès lors, les compagnies maritimes n’ont d’autre choix que de devenir bien plus respectueuses de l'environnement. Sur les derniers modèles de navire, le GNL vient remplacer le fioul polluant. Le GNL est actuellement le combustible fossile le plus propre au monde. Il n’émet pas de dioxyde de soufre et ses émissions de poussières fines sont réduites de 95 %.
 
En décembre de l'année dernière, la compagnie maritime AIDA a mis en service le premier navire de croisière propulsé au GNL : l'AIDAnova. Un deuxième bâtiment similaire suivra l'année prochaine. Costa Cruises lancera également son premier paquebot géant au GNL à la fin du mois d'octobre. Le Costa Smeralda pourra accueillir 6 522 passagers et naviguera en Méditerranée.
 
Vous désirez en savoir plus sur l'écologisation du tourisme maritime ?
Lire l'article complet ici.