Ai-je droit à des primes si j’opte pour le gaz naturel ?

Découvrez ici les primes.

Que signifie la libéralisation du marché de l’énergie pour moi ?

Depuis la libéralisation du marché, la livraison de votre gaz naturel est effectuée par un fournisseur que vous pouvez choisir librement.
Pour vous aider dans ce choix, vous pouvez comparer les tarifs des fournisseurs de votre Région.

Les gestionnaires du réseau de distribution construisent, gèrent et entretiennent le réseau de distribution du gaz naturel (et de l’électricité) pour un territoire déterminé.

Un appareil venant des Pays-Bas peut-il être installé en Belgique ?

Non. Certains appareils du marché aux Pays-Bas n’appartiennent pas aux catégories autorisées en Belgique. Il est par conséquent interdit par la loi d’installer ces appareils en Belgique, et ce, même s’ils sont « adaptés » pour fonctionner en Belgique.

À quels endroits puis-je installer un appareil ouvert (type B) ? Et où est-ce interdit ?

Vous ne pouvez pas l’installer dans :

  • une chambre à coucher ;
  • une salle de bains ;
  • un local de douche ;
  • une pièce où l’on se change.

L’appareil peut cependant être placé dans une armoire, un placard, un débarras ou un espace équivalent. À condition que l’espace d’installation et l’espace dans lequel il débouche satisfassent tous deux aux exigences liées à l’appareil.
 
Si l’endroit où est installé l’appareil (armoire, placard ou équivalent) est étanche à la pièce où il se trouve, vous ne devez pas prendre de dispositions supplémentaires. Pensez, par exemple, à une armoire fermée dotée d’un canal pour amener l’air de combustion directement de l’extérieur ainsi que d’un canal d’évacuation pour les produits de combustion.

Un compteur à gaz plombé peut-il être déplombé sans l’autorisation du gestionnaire du réseau de distribution ?

Sans contrat officiel avec le GRD, un compteur à gaz plombé ou un indicateur de pression sur la vanne du compteur ne peut JAMAIS être déplombé. Lorsqu’une infraction est constatée, de lourdes sanctions peuvent être prononcées à l’encontre du contrevenant.

Une aération est-elle nécessaire dans le local où le compteur à gaz est installé ?

Le compteur à gaz doit être placé dans un espace sec, toujours accessible et aéré par une aération naturelle, efficace et résistante, en hauteur – NON par une aération mécanique. Cette aération doit se trouver le plus en hauteur de cet espace et doit déboucher :

  • soit directement sur l’air extérieur, éventuellement par le biais d’un canal d’aération ;
  • soit dans un espace commun qui a une aération directe vers l’extérieur.

Si des ouvertures suffisamment grandes et ne pouvant pas être fermées donnent dans la partie supérieure de l’espace (par exemple, l’encadrement d’une porte de garage, une ancienne rampe à charbon...), vous pouvez alors les considérer comme une aération.

Quelle distance dois-je respecter entre le compteur à gaz et ma chaudière ?

Votre compteur à gaz doit être placé hors de la portée de rayonnement de tout appareil produisant de la chaleur (au minimum à 1,50 m de distance). Si ce n’est pas possible, vous devez prévoir une séparation de protection.

Comment dois-je faire ouvrir le compteur à gaz dans mon logement ?

Votre gestionnaire de réseau de distribution vous raccorde au réseau de gaz naturel et ouvre votre compteur à gaz naturel. Pour cela, une attestation de conformité (art. 48), qui doit être remplie par votre installateur, est nécessaire.
 
Si l’installation n’a pas été effectuée par un installateur Cerga, le gestionnaire du réseau de distribution demande un rapport de contrôle positif supplémentaire, délivré par un organisme de contrôle agréé. Ce qui prend du temps et coûte de l’argent : vous devez en effet organiser un rendez-vous avec le contrôleur et payer le contrôle (environ 150 € par installation).
 
Si vous avez fait réaliser l’installation par un installateur Cerga, ce contrôle supplémentaire n’est pas nécessaire. Le gestionnaire du réseau de distribution ouvrira le compteur à gaz sur la base de l’attestation.

Je suis installateur de gaz naturel. Pourquoi devrais-je me faire agréer comme installateur Cerga ?

Le secteur du gaz et les associations professionnelles d’installateurs ont mis au point le label de qualité Cerga.
 
L’objectif est notamment :

  • d’améliorer la sécurité des installations intérieures au gaz naturel ;
  • d’amener et de maintenir les compétences des installateurs à un niveau élevé par un recyclage annuel.

En tant qu’installateur, vous n’êtes pas tenu de vous faire agréer comme installateur Cerga, mais cela pourrait vous offrir de gros avantages :

  • votre client ne doit pas faire appel à un organisme de contrôle avant que le GRD n’ouvre le compteur de gaz
  • les compagnies de gaz vous proposent des actions commerciales et des avantages
  • de la notoriété : les clients peuvent vous rechercher via le site de l’ARGB
  • vous pouvez utiliser le label Cerga sur votre camionnette, votre voiture ou votre papier à lettres.

Pourquoi devrais-je travailler avec un installateur Cerga ?

  • Formation technique reconnue
  • recyclage annuel
  • conseils de première classe
  • installation conforme à des normes de sécurité strictes
  • pas besoin de contrôle supplémentaire
  • condition pour les primes.

Que dois-je faire s’il s’agit d’un bloc d’appartements ?

Vous construisez ou faites rénover un immeuble d’appartements ? Prenez contact avec votre gestionnaire de réseau dès l’élaboration de votre projet. Il s’agit dans ce cas d’un raccordement collectif qui nécessite un local commun pour l’installation des compteurs de gaz, ou deux locaux si une cabine de détente est nécessaire. Tout dépend de la puissance globale de l’installation.

Que faire si je suis locataire et que je veux déménager ?

Vous déménagez prochainement dans un logement locatif où il y a déjà un raccordement au gaz ? Dans ce cas, nous résumons pour vous les points les plus importants. Pour le raccordement à l’électricité, suivez les mêmes étapes :

  • contactez votre fournisseur de gaz actuel un mois à l’avance : il vous informera en détail sur la procédure à suivre
  • veillez à ce que le compteur de gaz soit à nouveau ouvert à votre nouvelle adresse
  • le jour de votre déménagement, notez les index des compteurs sur les formulaires de déménagement. Faites-le pour votre ancienne, mais aussi votre nouvelle adresse. Demandez également aux précédents locataires (pour votre nouvelle adresse) et aux nouveaux locataires (pour votre ancienne adresse) de signer ces formulaires. Vous évitez ainsi les discussions. Envoyez les formulaires à votre fournisseur dans les plus brefs délais. Vous recevrez ensuite la facture de clôture pour votre ancienne adresse et les nouvelles factures intermédiaires pour votre nouvelle adresse ;
  • nous vous aidons à finaliser votre raccordement au gaz si vous déménagez dans une nouvelle construction. Découvrez nos conseils pratiques pour l’installation et l’entretien dans une nouvelle construction.

Je suis architecte ou entrepreneur. Quelles sont les applications possibles au gaz naturel pour mon client?

Pour son installation, votre client dispose d'innombrables possibilités de choix. Que ce soit pour son logement, en combinaison avec les énergies renouvelables,…Clickez ici pour les possibilités d'applications du gaz naturel.

Je suis architecte ou entrepreneur. Le gaz naturel est-il bon pour le portefeuille de mon client?

Le gaz naturel est un choix intéressant pour l’environnement mais aussi pour le porte-monnaie de votre client. L’installation et les entretiens sont peu coûteux et il fera des économies sur ses frais énergétiques. De quels frais doit-il tenir compte ?

Je suis architecte ou entrepreneur. Mon client veut passer au gaz naturel. Commen doit-il procéder ?

Pour le raccordement d'une nouvelle maison au gaz naturel, conseillez-lui de suivre ces étapes. En cas de nouvel immeuble, prendre contact avec le gestionnaire de réseau s'impose dès l'élaboration du projet vu les exigences spécifiques (raccordement unique, local pour les compteurs, etc...).

Je suis architecte ou entrepreneur. Comment mon client doit-il installer un appareil au gaz naturel?

Un appareil au gaz naturel est relativement simple à installer. Il vaut mieux faire appel à un installateur Cerga agrée. Ils ont les qualifications requises pour ce genre de travaux.

Quand dois-je faire ramoner ma cheminée ?

Le gaz naturel est le combustible fossile le plus propre. Dans des conditions normales, les gaz de combustion ne provoquent pas de dépôt de suie dans la cheminée. Celle-ci reste donc propre très longtemps.
 
Vous êtes cependant obligé de faire ramoner votre cheminée lors de l’entretien obligatoire de votre chaudière de chauffage central.
 
Si vous êtes passé d’un autre combustible (comme le mazout) au gaz naturel, vous devez alors faire ramoner minutieusement votre cheminée deux fois. Une première fois avant le raccordement de votre nouvel appareil au gaz naturel et une seconde fois après la première saison d’utilisation.

Suis-je tenu de faire entretenir mon installation au gaz naturel ?

L’obligation d’entretien est régionalisée en Belgique :

  • en Flandre : depuis le 1er juin 2007, vous êtes légalement tenu de faire entretenir votre chaudière de chauffage central de plus de 20 kW tous les deux ans ;
  • en Wallonie et à Bruxelles : l’entretien est obligatoire tous les trois ans.

 En Flandre, vous devez faire exécuter l’entretien biennal par un technicien agréé. Nous vous conseillons pour cela de faire appel à votre installateur Cerga.
 
En quoi consiste un tel entretien ?

  • Nettoyage : l’installateur nettoie et contrôle à la fois l’appareil et la cheminée (si vous en utilisez une).
  • Contrôle de la combustion : l’installateur effectue des vérifications afin de contrôler le bon fonctionnement de votre appareil.
  • Révision générale : l’installateur vérifie l’état général de votre chaudière au gaz naturel, l’aération de la chaufferie et l’arrivée d’air de combustion.

Un entretien régulier de votre installation vous permet de maintenir le rendement de vos appareils à niveau, afin qu’ils soient parés pour encore de nombreuses années.
 
Pour tous les combustibles non gazeux (charbon, bois, pellets ou mazout), l’installation nécessite un entretien beaucoup plus fréquent que pour le gaz naturel.

Où trouver un installateur Cerga agréé pour l’entretien ?

Trouvez un installateur Cerga près de chez vous.

Pourquoi dois-je remplacer ma chaudière après 15 ans ?

Après 15 ans, votre ancienne chaudière a besoin d’être remplacée. Vous remarquerez que le rendement des chaudières modernes au gaz naturel a fortement progressé. Si vous choisissez une nouvelle chaudière, optez pour une chaudière à condensation ou une chaudière à haut rendement.

Je suis architect ou entrepreneur. Comment mon client doit-il entretenir un apparail au gaz naturel ?

Un appareil au gaz naturel est relativement simple à installer et nécessite par la suite peu d'entretien. Dans les deux cas, il vaut mieux faire appel à un installateur Cerga agrée. Ils ont les qualifications requises pour ce genre de travaux. A quelle fréquence dois-je entretenir une chaudière au gaz naturel ?


Quelles sont les possibilités du gaz naturel ?

Si vous optez pour le gaz naturel, de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Vous souhaitez utiliser le gaz naturel à la fois pour votre chauffage et pour votre eau chaude ? Vous aimeriez des radiateurs ou un chauffage par le sol ? Vous voulez cuisiner au gaz ? Découvrez ici toutes les possibilités du gaz naturel.

Quels sont les avantages si j’opte pour un appareil étanche ?

Les appareils étanches ne nécessitent pas d’arrivée d’air dans le local ni de canal d’évacuation. Absolument aucune émission de produits de combustion n’est donc possible à l’intérieur de la maison.
 
Vous pouvez ainsi installer un appareil étanche pratiquement partout. Cela rend ce type d’appareil beaucoup plus flexible qu’un appareil ouvert. Si vous voulez l’installer dans une nouvelle construction, vous ne devez pas prévoir de cheminée traditionnelle.
 
La combustion avec la fraîcheur de l’air extérieur garantit une combustion plus stable. Cela signifie un rendement encore meilleur et encore moins d’entretien.

Quelle est la différence entre des appareils au gaz naturel ouverts et étanches ?

Appareil au gaz naturel ouvert :
Une chaudière ouverte (type B) a besoin d’une cheminée pour l’évacuation des gaz de combustion. L’appareil tire l’air dont il a besoin pour la combustion du local où il a été installé. Vous devez donc installer la chaudière dans un espace bien aéré.
 
Appareil au gaz naturel étanche :
Une chaudière étanche (type C) n’a pas besoin de cheminée, un tuyau d’évacuation suffit. L’air nécessaire pour la combustion est amené directement de l’extérieur et les gaz de combustion sont également évacués directement vers extérieur. Vous pouvez donc, en principe, installer la chaudière n’importe où. Une chaudière étanche est également plus sûre qu’un appareil ouvert. 

Qu’entend-on par l’indication « appareil au gaz naturel de type A, type B ou type C » ?

Nous subdivisons les appareils au gaz naturel en trois types (A, B et C), en fonction de la manière dont la combustion et l’évacuation des gaz de combustion se déroulent :

  • type A : les appareils au gaz naturel dotés d’une chambre de combustion ouverte, pour lesquels une cheminée ou un canal d’évacuation n’est pas nécessaire. Par exemple : votre cuisinière au gaz, votre taque de cuisson intégrée ou votre four, votre chauffe-eau de cuisine et votre sèche-linge au gaz naturel 
  • type B : les chaudières et les poêles dotés d’une chambre de combustion ouverte. Vous devez raccorder ces appareils à une cheminée
  • type C : les appareils au gaz naturel avec une chambre de combustion étanche. Ceux-ci n’ont pas besoin d’une cheminée traditionnelle.

À quoi dois-je faire attention pour faire fonctionner ma chaudière à condensation de manière optimale ?

Pendant la saison de chauffe, le meilleur moyen d’obtenir le rendement le plus élevé est d’opter pour une installation capable de fonctionner à une température de chaudière très basse en permanence. C’est par exemple possible en cas de chauffage par le sol ou lorsque vous choisissez des radiateurs traditionnels qui sont en fait un peu trop puissants pour votre espace. Discutez de votre installation, des différentes possibilités et des avantages avec votre installateur Cerga.
 
Votre chaudière et votre installation ne sont pas les seuls éléments qui influeront sur votre consommation d’énergie et sur votre rendement. Vous pouvez déjà prévoir un certain nombre de mesures d’économie d’énergie :

  • isolation du toit et des murs
  • placement de châssis (fenêtres et portes extérieures) avec un double vitrage super-isolant
  • isolation de toutes les conduites dans les locaux non chauffés.

Je suis architecte ou entrepreneur. Mon client ne sait pas quelle chaudière choisir.

Votre client hésite encore sur le type de chaudière ? Les chaudières au gaz naturel les plus récentes sont en tout cas très économes. Conseillez-lui une chaudière à condensation ou une chaudière à haut rendement. Aperçu des appareils et des fabricants.

Que dois-je faire si je détecte une odeur de gaz ?

Les fuites de gaz surviennent rarement, mais si cela arrive malgré tout, vous pouvez la détecter à l’odeur. Celle-ci ne provient pas du gaz naturel lui-même, puisqu’il est inodore, mais d’un aromatisant qui est ajouté par mesure de sécurité. Respectez alors les règles suivantes :

  • ouvrez toutes les fenêtres et toutes les portes, même si votre logement ou votre bâtiment n’est pas raccordé au réseau de distribution de gaz naturel
  • ne provoquez pas d’étincelles et n’utilisez pas d’interrupteurs électriques (éclairage, sonnette, etc.), d’allumettes ou de bougies 
  • ne fumez pas
  • n’utilisez pas votre GSM ou votre téléphone dans le logement
  • fermez la vanne du compteur à gaz naturel, mais uniquement si vous pouvez le faire sans devoir allumer la lumière
  • évacuez le bâtiment et, une fois à l’extérieur, composez le numéro d’appel spécial de votre gestionnaire de réseau de distribution pour signaler l’odeur de gaz.

Comment puis-je éviter des situations dangereuses si mes enfants ouvrent par accident le robinet de gaz de la cuisinière ?

Dans ce cas, mieux vaut installer des becs à gaz avec protection de flamme. L’arrivée de gaz se coupera alors automatiquement si le robinet de gaz est ouvert involontairement (sans allumage de la flamme) ou si la flamme vient à s’éteindre.

En tant que consommateur, dois-je installer un détecteur de CO ?

Il n’existe pas d’obligation légale d’installer des détecteurs de CO dans les chaufferies ou les locaux de compteurs.
 
Selon l’ARGB, il ne s’agit pas d’un investissement utile : ce dispositif coûte cher et n’assure pas une sécurité concluante. De plus, la sensibilité du détecteur diminue avec le temps. L’appareil ne fonctionne donc pas toujours de manière optimale et vous procure un faux sentiment de sécurité. L’ARGB recommande plutôt d’investir dans une installation au gaz de qualité et dans une bonne aération du local où se trouve l’appareil au gaz. Demandez conseil à votre installateur Cerga.

Qu’est-ce que l’intoxication au CO ?

Le monoxyde de carbone, ou CO, est un gaz inodore et incolore produit lors d’une combustion incomplète par manque d’oxygène. Ce manque d’oxygène est dû à une aération insuffisante de l’espace où se déroule la combustion.

Dans le sang, le CO se lie beaucoup plus fortement à l’hémoglobine que l’oxygène. Il empêche donc le sang d’approvisionner suffisamment les tissus et les organes en oxygène. Le cerveau, le cœur et les enfants à naître y sont très sensibles.
 
Malheureusement, le monoxyde de carbone est inodore, très dangereux et même mortel : il fait d’ailleurs des victimes chaque année.

Symptômes 

  • mal de tête ;
  • vertiges ;
  • nausées ;
  • douleur dans la poitrine ;
  • évanouissement.

Lorsque vous quittez le logement ou le local où l’appareil fonctionne, les troubles diminuent très rapidement ou disparaissent même totalement.
 
Indicateurs indirects

  • pour un brûleur atmosphérique : les flammes s’allongent, apparition de points jaunes, traces de suie
  • encrassement de l’échangeur de chaleur (appareils instantanés) : petits points rouges dans la flamme, résidus de saleté rougeoyants. 

Causes
Pour les appareils ouverts, une combustion incomplète avec formation de CO survient dans les situations suivantes :

  • apport insuffisant d’air frais dans le local d’installation
  • pas suffisamment d’air frais à la hauteur des ouvertures d’aspiration pour l’air primaire dans le cas d’un brûleur atmosphérique
  • mauvais fonctionnement du brûleur
  • échangeur de chaleur sale ou bouché
  • mauvais fonctionnement de l’évacuation des produits de combustion (cheminée bouchée par ex.)
  • utilisation « impropre » (un chauffe-eau de cuisine pour remplir une baignoire, une cuisinière utilisée comme appareil de chauffage…)
  • présence d’une ventilation mécanique (hotte aspirante, sèche-linge avec évacuation…) qui crée une dépression dans le local où se trouve l’appareil à gaz.

Si vous êtes confronté à du CO ou à une intoxication au CO, contactez le centre antipoison au numéro 070/245 245.

Pourquoi un apport d’air est-il nécessaire pour un appareil au gaz ?

La combustion du gaz naturel requiert et consomme de l’oxygène (air). Cet oxygène consommé doit être remplacé constamment. Il faut donc une arrivée d’air permanente vers l’espace d’installation de l’appareil. Si vous ne prévoyez pas suffisamment d’aération, une combustion incomplète peut surgir, provoquant une intoxication au monoxyde de carbone (ou CO).